Le traitement corona, appelé également effet couronne, s’avère être la technique la plus sûre et la plus efficace pour corriger et nettoyer la tension des surfaces et obtenir un résultat à la fois poreux et plus adhérent. On utilise bien cette technique aussi bien dans les arts graphiques que dans l’imprimerie numérique ou traditionnelle.

Le traitement corona en un mot


Pour faire simple, l’effet couronne est une décharge électrique à haute fréquence envoyée vers une surface pour améliorer son adhérence. En effet, cette technique s’assure uniquement de nettoyer la surface et de la débarrasser des impuretés qui seraient restées collées, et ce, sans altérer l’apparence et la résistance de la matière en question. Ainsi, l’efficacité du traitement corona dépend avant tout de la spécificité de la matière traitée. Et, l’intensité indispensable pour le traitement varie d’une matière à une autre.

Quelles sont les surfaces prises en charge ?


L’effet couronne est un prétraitement polyvalent. Cette technique s’invite dans tout processus de production, que ce soit dans le secteur de la métallurgie, de l’automobile, du textile de l’imprimerie, de l’emballage et bien d’autres encore. Généralement, toutes entreprises ayant trait avec l’adhérence, l’impression et le collage font appel à l’usage de ce type de traitement. Les surfaces prises en charge par le traitement corona sont multiples. L’effet couronne est utile sur les pièces en 3D comme celles utilisées dans les laboratoires, entre autres, tubes, seringues et verres. Il s’applique également sur d’autres matériaux non conducteurs du type bois, plastique, verre et textile. Et pas que. Le traitement corona entre en jeu lors du nettoyage, du travail ou encore de correction des pièces à configurations complexes comme les éléments géométriques. En outre, le traitement corona intervient aussi dans le décapage et le traitement des substrats des plaques rigides et des films flexibles.

Effet couronne, les différents types


En général, l’effet couronne est catégorisé en trois principaux types de traitement, à savoir : la corona directe, la corona arcs soufflés et la corona indirecte. La première option a comme principe de placer le support entre un cylindre et une électrode dans l’objectif d’améliorer la tension de la surface du matériau. Cette technique s’avère être la plus efficace afin d’activer et traiter les matériaux comme les plaques ou encore les films disposant une épaisseur moins de 6mm. Quant aux arcs soufflés, ils consistent à appliquer des infra-fréquences sur deux électrodes pour faire pénétrer une décharge sur la surface des matériaux à traiter. On l’utilise surtout pour l’impression, les emballages, les encrages mais aussi les inscriptions sur les pièces automobiles. Concernant la corona indirecte, ce type de traitement sert à traiter des pièces d’épaisseurs considérables et de largeurs sans avoir recours à l’usage de contre-électrode.

Traitement corona et plasma : la différence


Le traitement corona et le traitement plasma vont souvent de pair, pourtant il y a quelques points qui les différencient. L’effet couronne est une technique permettant d’activer et de fonctionnaliser les surfaces dans l’objectif d’obtenir une meilleure adhésion à l’occasion d’un processus d’impression. Quant au traitement plasma, c’est une technologie permettant de préparer des matériaux avant les processus d’impression et de collage dans le cadre de la transformation d’un produit. Au sortir de l’effet couronne, l’adhésion de la surface est assurée et la consommation d’encre et de colle sont également réduites.

Derniers articles :

Le traitement corona, appelé également effet couronne, s’avère être la technique la plus sûre et la plus efficace...
Les relations publiques L'industrie des relations publiques fait un terrible travail de relations publiques Très p...
[[benchmark]]